Quelques informations sur les verres à vin

Une grande partie de l'appréciation du vin consiste à savourer son arôme. Le verre à vin doit recueillir l'arôme du vin afin que vous puissiez le savourer lorsque vous le buvez. Si vous utilisez une tasse ordinaire et la remplissez à ras bord, toutes les vapeurs caractéristiques du vin auront disparu au moment où vous commencerez à boire.

Quelle est l’histoire des verres à vin ?

La forme la plus ancienne des verres à vin serait les gobelets en argent et en poterie utilisés par les Romains au troisième siècle. Le verre à vin que vous connaissez aujourd'hui, avec sa base, sa tige et son bol, est né dans les années 1400 à Venise, en Italie, où se trouvaient certains des meilleurs verriers. Depuis le temps, le verre à vin est très esthétique et apprécié sur une table de fête.

Mais c'est Claus Riedel qui, au XXe siècle, a été le premier à reconnaître la corrélation entre le goût du vin et la forme du verre à vin. Il a lancé la première série de verres conçus pour s'adapter au caractère d'un vin. Depuis lors, le verre à vin a évolué pour s'adapter aux différentes formes correspondant au caractère des différents types de vin, et Riedel reste une grande marque de verrerie.

Quelle est l’importance d’un verre à vin ?

La forme du verre à vin n'est pas seulement destinée à recueillir l'arôme du vin, elle influence également la quantité de vin qui entre dans votre bouche. Elle détermine si le vin se déplace sur la langue ou s'étale sur le côté.

Le même vin peut ainsi avoir un goût très différent. Le verre à vin peut être un verre soufflé à la machine ou fait à la main et comporte quatre parties, de bas en haut. Il y a le pied, la tige, le bol et le bord.

Somme toute, les verres à vin ont une utilité réelle que beaucoup de personnes ignorent. Ils déterminent spécifiquement le goût qu’un vin peut avoir dans la bouche.