Quelles sont les causes et conséquences de la nouvelle sanction infligée par l'UE à la Russie ?

Le lundi 22 février 2021, de nouvelles sanctions ont été prises contre de hauts responsables de la Russie en raison de l’emprisonnement d’un opposant. Même si aucun nom n’a encore été révélé, les sanctions promettent de donner un coup de fouet à la diplomatie russe. Découvrez le point détaillé de la situation.

Cause et point des sanctions infligées à la Russie

Suite à une réunion ce lundi entre les 27 membres de l’UE, la sanction a été annoncée contre 4 responsables de l’administration russe. Elle a été annoncée par trois des ministres de l’Union européenne en raison de l’emprisonnement de Alexeï Navalny. Cet emprisonnement a eu lieu après un traitement de plus de cinq mois en Allemagne suite à un empoisonnement dû à une substance neurotoxique.

Le motif le plus parlant de la sanction prise est la violation de la loi sur la liberté conditionnelle appliquée à Alexeï Navalny soupçonné dans une affaire de détournement de fonds. Même si les responsables concernés par la sanction ne sont pas encore connus, la décision risque d’être difficilement contestable en justice. Les sanctions se présenteraient essentiellement sous forme d’interdiction de voyage et de gels d’actifs dans les banques étrangères.

Les conséquences et la réaction de la Russie

Cette décision de l’UE ne tient lieu en réalité que comme une sanction symbolique afin de ne pas fâcher la Russie. Même si la décision a été prise à l’unanimité, la plupart des pays intervenant ont émis leur réserve sur le sujet afin de préserver leur intérêt. Avant la prise de la sanction, le Kremlin avait déjà régi énergiquement en menaçant de manière subtile de se retirer de la scène mondiale.

Ce qui pouvait nuire fondamentalement a beaucoup d’économies de l’UE. L’Allemagne par exemple tient beaucoup à son gazoduc. En résumé, les sanctions prises envers les hauts fonctionnaires de la Russie n’affecteront pas directement Vladimir Poutine, mais ne serviraient qu’à bloquer ou ralentir certains échanges diplomatiques.